Paroisse Saint-André, paroisse catholique de Reims
http://saintandrereims.com/Redecouvrir-l-onction-des-malades.html
Accueil  Bienvenue  Infos paroissiales  Méditations   Redécouvrir l’onction des malades

Redécouvrir l’onction des malades

La tâche principale de l’Église est certainement l’annonce du Royaume de Dieu, mais cette annonce doit elle-même constituer un processus de guérison. Le lien entre la santé physique et la guérison des blessures de l’âme nous aide donc à mieux comprendre "les sacrements de guérison" : le sacrement de la réconciliation et l’onction des malades.

La lecture des Évangiles fait clairement apparaître que Jésus a toujours manifesté une attention particulière aux malades. Il n’a pas seulement envoyé ses disciples soigner leurs blessures, mais il a aussi institué pour eux un sacrement spécifique : l’Onction des malades. La lettre de Jacques atteste la présence de ce geste sacramentel dès la première communauté chrétienne (cf. 5, 14-16) : dans l’Onction des malades, accompagnée de la prière des Anciens, l’Église tout entière confie les malades au Seigneur souffrant et glorifié pour qu’Il allège leurs peines et les sauve ; plus encore, elle les exhorte à s’unir spirituellement à la passion et à la mort du Christ, afin de contribuer ainsi au bien du Peuple de Dieu.

Dans l’Onction des malades, la matière sacramentelle de l’huile nous est offerte, pourrait-on dire, « comme un remède de Dieu » qui à ce moment nous assure de sa bonté, nous offre force et consolation, mais qui, en même temps, au-delà du temps de la maladie, nous renvoie à la guérison définitive, à la résurrection.

Ce sacrement mérite aujourd’hui une plus grande considération, aussi bien dans la réflexion théologique que dans l’action pastorale auprès des malades.
L’Onction des Malades ne doit pas être considérée comme un "sacrement mineur" par rapport aux autres. À propos des "sacrements de guérison", saint Augustin affirme : « Dieu guérit toutes tes maladies. N’aie donc pas peur : toutes tes maladies seront guéries… tu dois seulement Lui permettre de te soigner et tu ne dois pas repousser ses mains ».

Pape Benoît XVI,
message pour le Journée mondiale
de la Santé - 11 février 2012

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

RDV de la semaine 480x50

octobre 2014 :

Rien pour ce mois

septembre 2014 | novembre 2014

newsletter