Paroisse Saint-André, paroisse catholique de Reims
http://saintandrereims.com/Le-sacrement-de-reconciliation,85.html
Accueil  Les sacrements   Le sacrement de réconciliation

Le sacrement de réconciliation

« Rends-moi la joie d’être sauvé » Ps 50

Le sacrement de réconciliation c’est l’accueil de la tendresse de Dieu.

Se confesser, quel bonheur !

Dans la vie quotidienne, je fais l’expérience que je ne fais pas toujours un bon usage de ma liberté. Ce que je dis ou fais n’est pas toujours bien. Mes pensées, mes paroles et mes actions n’ont pas toutes la même valeur.
Certaines sont bonnes (dire la vérité ; soutenir un plus faible ; être fidèle dans la parole donnée...).
D’autres ne le sont pas (mentir, tricher ; voler, porter atteinte à la réputation de quelqu’un...).
Le mal me diminue, m’alourdit, me détruit (subtilement ou brutalement).
Le bien m’élève et me construit (même si c’est parfois sans avantage concret (je ne suis pas toujours récompensé(e) du bien que je fais !)

Or, Dieu me veut libre, mais d’une liberté qui m’invite toujours au bien. Et Dieu ne veut pas me laisser petit à petit m’enliser, me noyer dans le mal, dans le péché.
Il veut que je vive comme Lui, Il veut me sauver !

Il le fait de 2 manières :
- Il m’indique le chemin du bien, de la vie qui est d’aimer comme Lui qui se donne à voir en Jésus. Il m’invite à vivre dans l’Eglise qui est sa famille.
- Il m’invite à quitter les chemins de mort, à changer de direction, à me convertir.

Il me libère du poids du mal commis et m’invite à choisir de nouveau de vivre avec Lui, selon l’Evangile du Christ.

Se confesser, c’est ainsi reconnaître le mal dans lequel j’ai engagé ma liberté, ou le bien dans lequel, volontairement, je ne l’ai pas engagée.
C’est donc faire oeuvre de vérité. C’est aussi en demander pardon à Dieu qui est toujours atteint quand l’homme s’éloigne ou se détourne de Lui.
C’est accepter de vivre à nouveau, en alliance avec Dieu.
Son pardon me commande de ne plus m’enfermer dans le mal, de faire tout mon possible pour changer de vie, de m’appuyer sur Lui pour y arriver.

Je reconnais mes péchés devant un prêtre qui est le représentant du Christ et me pardonne en son nom. Le pardon que je reçois me redonne toute ma place parmi les amis du Christ.

Concrètement,
à quel moment peut-on recevoir le sacrement de réconciliation ?

A l’Eglise :
- Samedi : 17h30 à 18h15
- Dimanche : 9h30 à 10h15

Lors des journées du Pardon à l’Eglise St Jacques (Place d’Erlon) :
- un mercredi de décembre
- un mercredi de Carême - 9 avril 2014
De 10h à 20h, sans interruption, des prêtres sont à notre service !

A certains moments particuliers
- Pendant les journées de « mardi de désert » organisées par la Communauté à la Maison St-Sixte (8 octobre 2013, 26 novembre, 11 février 2014 et 8 avril 2014)
- Lors des soirées de réconciliation : mardi 3 décembre 2013 et une soirée du Carême, mardi 1er avril, de 20h00 à 22h
- Avant Noël et avant Pâques avec des horaires spéciaux

En demandant au prêtre de la paroisse à tout moment !
- n’hésitez jamais à déranger le prêtre pour recevoir le sacrement : Père Vincent Breynaert
Tel : 06 70 64 56 89

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

RDV de la semaine 480x50

newsletter