Paroisse Saint-André, paroisse catholique de Reims
http://saintandrereims.com/Le-baptistere,140
Accueil  Un patrimoine vivant   Le baptistère

Le baptistère

Le Baptistère, joyau récent de notre Paroisse !

On ne peut pas venir à Saint-André sans remarquer cette oeuvre d’art liturgique qui date de 2001. Il est l’œuvre notamment de Richard Petit, Christian Witté et Marie-Claude Piette, sous la houlette du curé de l’époque, le Père Vincent di Lizia qui a su leur transmettre son enthousiasme pour un tel projet.
Chaque mois, lors de l’Eucharistie dominicale, des enfants (et parfois des adultes, à Pâques), sont plongés dans les eaux du baptême pour la joie de leur famille et de toute la communauté paroissiale.
Ce Baptistère nous dit la centralité du Baptême dans notre vie de chrétien.

Voici une présentation détaillée de l’oeuvre d’art qui s’inspire des antiques baptistères paléochrétiens pour l’immersion

Le Baptistère : expression de la Foi

Sur les côtés, les phrases choisies et enchâssées dans la céramique évoquent différents aspects du baptême. Elles s’inscrivent dans la grande tradition des baptistères anciens comme celui du Latran, à Rome où des phrases catéchétiques expliquaient le sens du baptême sur le pourtour de l’octogone.

- « Je vous donnerai un coeur nouveau, je mettrai en vous un esprit nouveau » (Ez 32,26)

- « Tu es mon Fils bien aimé, tu as toute ma faveur. » (Marc 1,11)

- « De toutes les nations faites des disciples, baptisez-les au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit » (Mt 26,19)

- « Ici le moissonneur reçoit son salaire : il récolte du fruit pour la vie éternelle » (Jn 4,36)

- « La venue du Royaume de Dieu ne se laisse pas voir ; on ne dira pas : « Il est ici » ou bien « Il est là » car voici que le Royaume de Dieu est au milieu de vous » (Lc 17,21)

- « Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné son Fils unique. Qui croit en Lui a la vie éternelle » (Jn 3,16)

- « Par le baptême, vous avez été mis au tombeau avec le Christ, avec Lui vous avez été ressuscités » (Col 2,12)

- « Un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, un seul Dieu et Père » (Ep 4,5)

Le Baptistère : un lieu d’illumination

Le lieu rappelle l’illumination propre au baptême.

- « Je suis la lumière du monde » (Jn 8,12 )

- « Vous êtes la lumière du monde » (Mt 5,14)

- « Celui qui vous a appelé des ténèbres à son admirable lumière » (1 P 2,9)

- « Ces gens vêtus de robes blanches, qui sont-ils et d’où viennent-ils ?...ils viennent de la grande épreuve : ils ont lavé leurs robes dans le sang de l’Agneau »
(Ap 7,13-14)

Tout rappelle cette lumière :

- le matériau et sa couleur,
- l’éclairage blanc intensif,
- les coloris joyeux des céramiques,
- la clarté de l’eau baptismale,
- la robe blanche des baptisés, du diacre, du prêtre,
- le vêtement blanc lors de la communion, de la profession de foi, ou du mariage,
- le linceul blanc déposé sur le cercueil lors des funérailles chrétiennes.

Le Baptistère : trésor Artistique

Vu d’en haut, une grande croix :

Au baptême, nous sommes rendus semblables au Christ qui a montré le sommet de l’amour de Dieu sur la croix.
« Vois où tu es baptisé, d’où vient le baptême sinon de la Croix du Christ, de la mort du Christ. Là est tout le mystère : Il a souffert pour toi... c’est en Lui que tu es sauvé » (Saint Ambroise)

Une petite croix au fond de la cuve

Lors du baptême, tu descends au tombeau avec le Christ pour y laisser ta vie ancienne et tes péchés (tes ennemis) afin de remonter à une vie nouvelle où le Seigneur prépare la table de la Communion

« Tu prépares la table pour moi devant mes ennemis, (Ps 23,5),aux créatures nouvelles (2 Cor 5,17), participants de la nature divine (2 P 1,4), cohéritiers du Christ (Rm 8,17), à l’image du peuple élu qui a laissé ses ennemis égyptiens au fond de la mer rouge (Ps 78,53) ».

Les marches

La traversée du tombeau, et éventuellement de l’eau pour l’immersion, évoque le psaume 77 (20) :
« Par la mer passait ton chemin,
Tes sentiers par les eaux profondes
Et nul n’en connaît la trace ».

L’octogone :

On entre au tombeau... pour en sortir. La résurrection a lieu « le 1er jour de la semaine » (Jean 20,1) ; c’est à dire le 8ème, d’où l’octogone traditionnellement attribué à beaucoup de baptistères.
Les 7 jours figurent le temps du monde ; le 8ème évoque la vie éternelle.

Le Baptistère : Messages et symboles

Vu de près et par dessus

Les quatre angles évoquent les quatre êtres vivants ayant visage d’homme, de taureau, d’aigle, de lion.
Ils rappellent :
« Le char de feu » (Ez 1) environné de feu d’amour brûlant de l’Esprit Saint qui conduit celui qui y monte là où « Il le veut » (Ez 1,12) tout comme le baptisé est « temple de l’Esprit Saint » (1 Cor 6,19)

Ces quatre vivants, qui entourent la croix centrale, symbolisent la Parole de Dieu et représentent les quatre évangélistes :

- Saint Jean : l’aigle car il a vu de haut et a décrit les profondeurs de Dieu.
- Saint Marc : le lion car il commence son évangile au désert là où le lion habitait.
- Saint Luc : le taureau car l’évangile commence au temple par les sacrifices de taureau.
- Saint Mathieu : le visage de l’homme car c’est l’ange qui annonce la bonne nouvelle à Marie.

Le baptisé a été conduit par la Parole de Dieu, et trouve en elle sa nourriture (Mt 4,4).

La fin des temps : (Ap 4) lorsque les quatre vivants entraînent dans la vie éternelle où l’on chante les louanges de Dieu.
Le baptisé immergé dans la communion des saints, devenu Saint en germe, fait de sa vie une « louange permanente ».

Pour avoir plus d’informations sur le baptistère, vous référer au site suivant

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

RDV de la semaine 480x50

newsletter