Paroisse Saint-André, paroisse catholique de Reims
http://saintandrereims.com/Accompagnement-des-familles-en,89.html
Accueil  Les sacrements   Accompagnement des familles en deuil

Accompagnement des familles en deuil

Vous venez d’être touchés par un deuil, un être cher vient de vous quitter.

L’Eglise est à vos cotés en ces moments éprouvants.

Vous êtes accueillis à la Paroisse, une équipe va vous aider à préparer la cérémonie

  • "Je suis le chemin, la vérité et la vie" (Evangile selon Saint-Jean, 14,6) Ce sont les Paroles de Jésus qui nous invite à croire en la Vie éternelle. Car si la mort est la fin de la vie terrestre, la vie d’une personne ne se limite pas à ce qu’on peut en voir, en toucher ou en dire. La mort, comme un passage, semblabe à celui de notre naissance, nous ouvre à la vie éternelle. Nous souhaitons vous partager notre espérance en la Resurrection, vous dire notre compassion, et notre certitude que ce qui a été vécu ensemble n’est pas perdu mais s’épanouira aujourd’hui et demain.
  • Quand un deuil arrive, comment faire ?

Pour l’organisation des obsèques, nous vous invitons à vous mettre en contact avec les Pompes Funèbres qui vont elle-même se mettre en contact avec la paroisse.
Nous décidons alors, avec vous, les Pompes Funèbres et les équipes en charge de l’accompagnement, d’un horaire pour la célébration des obsèques dans l’Eglise

  • Qui prépare les obsèques ?

Quatre équipes de laïcs formés sont en charge de l’accompagnement des familles en deuil. Ce sont 15 personnes au service, dévouées et compétentes qui vous accueillent et préparent avec vous la célébration à l’Eglise. Si la présence d’un prêtre est indispensable, le curé fait tout pour se rendre disponible.

  • Qui contacter ?

Le secrétariat de la Paroisse avec Dominique Loth : 03 26 47 67 15


Témoignage d’un membre d’une équipe des funérailles

Martine Debar, au service des personnes endeuillées, nous livre son témoignage

« Je rends grâce pour ce chemin de sept années, vécu avec une communauté priante, compatissante et pleine d’espérance, qui m’a permis de recevoir les familles endeuillées et de préparer avec elles la célébration de leur cher défunt.

Une célébration de funérailles chrétiennes :

  • présente la vie du défunt à Dieu en se souvenant qu’il a été baptisé et que depuis ce jour-là il est devenu enfant de Dieu pour l’éternité ;
  • invite à écouter la Parole de Dieu, lui qui nous aime, nous pardonne, nous console et nous montre le Chemin de la Vie.
  • est un temps de prière personnelle, communautaire, avec la communauté paroissiale, pour le défunt et sa famille mais aussi pour le monde.

En relisant ces années au service des funérailles, qui m’ont fait approfondir ma réflexion et ma foi concernant la question de la mort, la mienne, celle de mes proches ou de toute autre personne, je peux dire que je crois, que ma vie sur terre est un pèlerinage, que ma mort sera un passage vers la vie éternelle promise par Jésus.

Grâce aux Ecritures, je crois que :

  • Jésus est parti nous préparer une place ( Jean 14, 1-6).
    Quand il sera allé nous la préparer, Il reviendra nous prendre avec Lui et que là où Il est, nous y serons aussi.
  • Nous serons avec le Seigneur.
    Jésus est mort et ressuscité pour nous, que son Père nous emmènera avec Lui et que nous serons pour toujours avec le Seigneur. (1 Thess 4, 13-14)
  • Nous avons la vie éternelle(Jean 17, 1-3)
    Celui qui croit en moi, même s’il meurt vivra (Jean 11, 17-27).
  • Ce qui comptera à la fin de notre vie, c’est l’amour que nous aurons donné.
    Mes biens-aimés, aimons-nous les uns les autres puisque l’amour vient de Dieu.
    Tous ceux qui aiment sont enfants de Dieu et ils connaissent Dieu (1Jean 4, 7-10)
    .
    Des funérailles paisibles et pleines d’espérance prennent leur source dans beaucoup d’amour.
  • Si je traverse les ravins de la mort, je ne crains aucun mal ; car tu es avec moi, ton bâton me guide et me rassure. (Ps 22)
  • J’essaie de me tenir prête car je ne sais, ni le jour ni l’heure.
    Vous aussi, tenez-vous prêts, c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’hômme viendra (Luc 12, 35-38).

Pour conclure, ce ministère est un très beau ministère car moyennant une permanence toutes les 5 semaines, nous devons être prêt(e) quand le Seigneur rappelle un de ses enfants ; qu’à chaque fois nous rendons grâce pour tout l’amour reçu de Dieu à travers le cher défunt, et que ces rencontres avec les familles sont de vraies rencontres où Dieu est présent. »

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

RDV de la semaine 480x50